Présentation

Salut, toi qui t’es perdu/e sur mon blog! Tu es breton/ne et tu vis ou vas vivre dans le sud?

Pour ma part, ça fait bientôt 3 ans que je suis dans le midi. Je suis descendue pour rejoindre mon compagnon…

L’histoire commence il y’a presque 10 ans… au lycée. Oui, je sais que je suis « vieille », pas la peine d’en rajouter. Il y’a donc 10 ans, j’étais en terminale L, dans un lycée brestois. Si tu es brestois/e, tu sauras lequel si je te dis : CDF. J’y ai rencontré ma meilleure amie qui m’a permis de rencontrer mon premier et grand amour.

Internet nous a bien aidés à l’époque. Comme c’est la norme maintenant en fait. Nantes-Brest le plus souvent possible. Beaucoup d’amour, un coeur trop plein, trop d’amour… au bout de neuf mois nous nous sommes séparés. Souffrance, douleurs, mal-être etc… si tu es ado, tu dois comprendre, si tu es adulte tu te souviens peut-être… bref. Deux ans à mourir d’amour à sens unique après avoir coupé tout contact.

Puis j’ai rencontré N. … Les premiers mois étaient presque parfaits. Rapidement, nous emménageons ensemble près de Rennes. Rapidement, la réalité me rattrape, et rapidement je me retrouve coincée avec quelqu’un qui ne m’aime pas, qui s’est mis avec moi par dépit et qui me rend malheureuse car lui même malheureux. Je m’enferme dans ma bulle et me persuade que je suis heureuse malgré tout. Le temps passe… un an, deux, trois et enfin quatre ans. Entre temps, j’ai été trompée, il m’a menti, m’a traitée comme une merde, et tout ça sans que je ne voie le problème, toujours persuadée que je ne méritais que ça. Il m’a écartée de ma vie, de mes amis, de ma famille (ou presque), m’a laissée croire que je ne servais à rien… au bout de trois ans, N. a voulu changer de métier et est parti 8 mois à Lorient pour faire sa formation. Logé chez sa mère, j’avais l’appartement pour moi toute seule. Au fur et à mesure, j’ai commencé à retrouver ma liberté, à m’habituer à la solitude et à revivre.

L’été suivant, je devais participer à un GN (jeu de rôle grandeur nature) avec ma meilleure amie qui me tannait depuis plusieurs années pour qu’enfin je l’accompagne. Le hic, c’était que mon ex y participait aussi… alors je refusais à chaque fois. Et puis cette année là, ça allait mieux, j’avais réussi à lui pardonner, à avancer, à comprendre mes erreurs, à faire la paix. Et puis, ça faisait 5 ans. Donc, j’ai décidé de le contacter, pour ne pas le mettre devant le fait accompli, pour qu’on ait le temps de redevenir des amis à défaut d’amoureux… oui, mais!

J’étais encore en couple, je me croyais heureuse. Les fêtes de fin d’année ont été la goutte d’eau. Je ne supportais plus d’être prise pour une idiote et de tendre l’autre joue en souriant (c’est une image, il ne m’a jamais frappée physiquement, c’était psychologique). Donc, Noël tout pourri et nouvel an dans mon lit, toute seule car il avait refusé de passer le réveillon avec ma famille.

A force de discussions, je me suis rendue compte que ce n’était pas comme ça que je devais être aimée, qu’un seul homme m’avait aimée comme je le méritais, et semblait toujours m’aimer. N. est rentré de sa formation en février, il a rapidement trouvé du travail, et rapidement il m’a de nouveau délaissée, abandonnée, oubliée. Il rentrait de plus en plus tard, me mentait de plus en plus, allait se coucher super tôt et moi… je restais de plus en plus tard devant Facebook à discuter avec mon premier amour… avec qui j’avais convenu d’une date pour nous revoir à Paris, endroit neutre pour nous, pour lui confier un secret que je lui avais caché à l’époque et qui me torturait. Je n’avais pas prévu la suite. Je pensais retourner sagement auprès de N. et continuer ma vie avec lui, enfin délestée de mon fardeau. Oui, mais!

N. avait lu nos discussions. Je n’avais pas cherché à les lui cacher. Inconsciemment j’avais peut-être espéré qu’il tombe dessus en fouillant dans mes affaires, intrigué par mes nouvelles habitudes. La veille des retrouvailles, j’étais allée chez ma tante (pas vue depuis 4 ans car N. ne voulait jamais monter à Paris) et j’y ai reçu LE texto tout pourri… tu sais celui qui te fait te sentir honteuse, qui te dit que tu n’es qu’une merde, et qui t’ordonne de rentrer à la maison comme la bonne petite femme qui écoute son mari compagnon. Quand j’ai lu « on en reparlera quand tu rentreras à la maison! » ça m’a rendue folle. Crise de nerfs, nuit de 3h en me réveillant toutes les heures, et j’avais pris ma décision. J’étais libre.

La suite est toute simple. J’ai retrouvé M., j’ai retrouvé qui j’étais, j’ai retrouvé sa voix, son regard, son sourire, sa douceur, sa tendresse. Nous ne voulions pas nous remettre ensemble. Il habitait dans le sud, moi en Bretagne… la distance était trop difficile pour nous deux, c’était hors de question de recommencer et de foncer dans le mur à nouveau. Alors j’ai décidé de quitter ma Bretagne chérie pour vivre dans le sud avec lui. C’était un coup de poker car rien ne nous assurait que ça marche mieux cette fois.

Six mois plus tard, j’étais installée avec M. dans le gard, au dessus d’une boulangerie et d’un restaurant gastronomique, dans une rue passante et bruyante, avec des voisins bruyants… mais je m’en fichais, ma vie était belle, ma vie était douce, ma vie était amour.

Tu as réussi à tout lire? Ca va, pas trop secoué/e? Ma vie est banale, mais c’est la mienne. Y’a encore plein de choses que je pourrais raconter, mais là tu ne lirais plus.

Voilà. J’ai 28 ans, je suis pacsée depuis deux ans avec mon compagnon que j’aime depuis 10 ans, nous avons deux chats et un chien, habitons une grande maison de ville dans un village provençal, et voulons quitter le sud pour nous rapprocher de nos familles et avancer dans notre vie. Mon exil dans le midi doit prendre fin, car ma famille et mon pays me manquent, mais en attendant je m’adapte du mieux possible.

balcon Bagnols

Ce blog sera donc dédié à mon quotidien de bretonne exilée dans le Midi. Ce que je fais, ce que je lis, ce que je vois etc…

Et puis, n’hésite pas à commenter, je te répondrais ^_^

E.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Présentation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s